CRACKMIND: « A Rose May Fly »

Pour mémoire, nous avons assisté en juillet dernier à notre premier concert du groupe CRACKMIND au festival de WoodCox à Audruicq (62). Quelque chose m'a poussé, pas plus tard qu'hier soir à La Chimère de Lille (59), à assister à la présentation de leur nouvel EP de 4 quatres titres "A Rose May Fly"; et je n'ai pas été déçu du voyage...

Nous avons redécouvert avec joie un groupe talentueux de rock,  avec  un punch d'enfer.  Le chanteur, Normann aime communier avec son public, n'hésitant à délirer sans la salle avec ses fans comme on peut le voir sur cette photo. Il sait mettre de sa belle voix et sa prestance, l'ambiance dans la salle.

Notre ami Alcatraz, quant à lui, prend littéralement son pied sur scène. Il joue de sa gratte électrique dans un naturel inné. Il est très communicatif de sa ferveur de métalleux vis-à-vis du public. C'est un réel plaisir de le voir plaisanter quant il fait mine de lancer son instrument dans le public.

Max, le nouveau bassiste, et Lloxan, guitariste, affectionnaient se faire des duos de bons rockeurs, mettant la patate sur scène du bout de leurs doigts, avec de gros riffs bien enflammés.

Jack est en quelque sorte la cerise sur la gâteau. En effet, il faut voir la pèche qu'il peut avoir derrière ses batteries: une puissance phénoménale tout en usant de ses bras de velours. Il sait toujours être au bon tempo au moment où il se doit... D'ailleurs nous voyons ici notre endiablé de Max avec des cornes qui lui sont poussées.

Alors encore une fois: BRAVO LES ARTISTES (et non les mots ne sont pas un peu fort car vous êtes vraiment de véritables pros).  Et tout le mal que l'on peut puisse vous souhaiter, est que votre rose puisse voler au firmament des grandes salles de concert de rock.

Pour celles et ceux qui auraient ratés bien malheureusement cette superbe ambiance de concert, ne vous inquiétez pas: CRACKMIND remet le couvert lors du festival à Rexpoëde "Du métal à la campagne"... et croyez-moi cela va déchirer grave !!!

Un petit clin d'oeil et remerciements à Jack: le "dealer de son" de La Chimère.

Translate

239 hits