DOWN au Bataclan

Le 6 avril 2008, passage du groupe Down au Bataclan à Paris.

Nous sommes arrivés vers 19 h 15 dans la longue file d'attente, fouille au corps par les vigiles puis entrée (enfin) dans la salle déjà bondée du Bataclan. Des vidéos de groupes de hard-rock sont projetées sur une toile blanche par transparence et qui occupe toute la scène. Ce fut un réel plaisir de revoir des groupes comme Black-Sabbath, Scorpions, Metallica, Pantera, Deep Purple...

Vers 20 h 45, la toile tombe, il fait nuit noire d'un seul coup: la scène est soudainement éclairée par de puissants projecteurs... on peut découvrir notre groupe de rockeurs dans une épaisse fumée. Philip, Jim, Rex, Pepper et Kirk sont enfin sur scène. Le public en délire les accueille comme il se doit avec un enthousiasme époustouflant: on hurle de toute part.

Quel ne fut pas notre plaisir de découvrir un groupe au talent immense, enchaînant des titres particulièrement dynamiques et très mélodieux. Le public en a d'ailleurs redemandé pendant plus de deux heures. Les slams pleuvent à gogo. Les cinq personnes assurant la sécurité et chargées de récupérer entre-autre les slameurs, suffisent à peine; le public est en transe.

En cours de concert, Phil Anselmo (le chanteur) et Pepper ont brandi un drapeau tricolore avec l'inscription "Down is taking over Paris". Là, les flashes des appareils-photo (bien qu'interdit) crépitèrent tel les éclairs un soir d'orage. Nos musiciens sont au demeurant très sympathiques, non dépourvus d'humour et aimant blaguer entre eux, voire avec le public. Ce dernier leur lança même à un moment donné: chaussette, tee-shirt... C'est là que nos stars se sont amusées à se passer sur la tête un superbe chapeau américain tombé sur la scène. Le leader de Down aimait à asperger son public d'eau minérale, et à lui lancer les bouteilles.

A la fin du concert (he oui déjà !!!) , le public rappelle Down, qui chante plusieurs titres supplémentaires. S'en suivit le traditionnel lancer de médiators et de baguettes que tout le monde s'empressa de ramasser et qui restera un éternel et beau souvenir.

 En aparté de ce live-concert, nous sommes rentrés à près de 6 heures du matin avec près de 30 cm de neige sur l'autoroute... Et le pire est que la SANEF, société gérante des autoroutes du Nord, nous a fait payé le trajet pour rouler à 30 km/h sur une chaussée non-dégagée: Elle est belle la France !!!

Translate

444 hits