Megadeth à Paris ou l’exaltation suprême

Nous sommes arrivés sur place vers 16 heures, le 26 février 2008, à l’Elysée Montmartre à Paris.

A 16 heures 30, livraison des instruments de musique du groupe de la première partie: une camionnette s'arrête boulevard de Rochechouard. Plusieurs personnes s'affairent à sortir le matériel de la remorque de l'arrière du véhicule.

Megadeth-1010032Nous attendons... attendons... vers 17 h 30 arrive une équipe de télévision, caméra à l'appui. Ils étaient venus nous filmer et interviewer certains d'entre nous. Ce fut un véritable délire à la porte. Une dame passant par là, s'exclama même: "ce sont des gens qui n'ont pas l'air commodes"... (note d'humour). Cet interview passera dans deux mois environ sur ARTE dans l'émission "Tracks". Les portes devaient s'ouvrir vers 18 h... longue attente encore, car nous avons pu entrer dans une véritable cohue (bousculade en perspective) à 18 h 40 (ouf: nous étions enfin in the room).

Le concert a commencé à 20 H 10 avec la première partie: le groupe EVILE. Ils jouèrent environ 35 mn; là le public était déjà exulté. Puis entracte de quelques 15 minutes, afin que les techniciens terminent d'installer le matériel de Megadeth. Au passage, une charmante jeune fille traversa de droite à gauche la scène, avec sur un plateau un verre de vin rouge... et oui il est reconnu ce doux breuvage éclaircit la voix.. Le véritablement concert, "the Must" commença donc aux environs de 21 h pour se terminer à 22 h 30. Soit plus d'1 H 30 d'exaltation, que du bonheur, un vrai délice... Une excellente ambiance régnait dans le public qui a fortement ovationné le leader du groupe, Dave Mustaine, excellent chanteur et guitariste: cela pogotait à tout va, de nombreux slams à la cool de la part de certains spectateurs... Les musiciens ont donné à leur fervent public toute leur fougue et leur sympathie. Megadeth, très à l'écoute de ses fans du jour, a commencé par l'intro avec Sleep Walker, puis enchainant sur Wake Up Dead, Take No Prisoners... et bien sûr A tout le monde qui plaisait énormément à la chorale improvisée de la salle entière, ainsi que Symphony of Destruction. Nous dirons qu'une quinzaine de titre au total ont été joués par Dave et ses trois compères.

Megadeth-1010067

Ce merveilleux concert se termina en apothéose par le rappel de nos stars avec Holy Wars…The Punishement Due Un atout du spectacle fut Chris Broderick, le remplaçant de Glen Drover, bourré de charisme et allant bien souvent à la rencontre de son public. A noter aussi qu’il joue avec une guitare possédant 7 cordes. A la fin du concert le public a eu droit au lancer de baguettes du batteur et au jeter de médiators. Ce fut vraiment un excellent concert que nous ne sommes pas prêts d’oublier.

Chapeau les artistes et encore bravo à Dave Mustaine.

Nous avons passé un excellent moment de Thrash/Metal, un tel instant ne s'oubliera jamais...

Megadeth

 Translate

408 hits