Après le HellFest: Status Quo et AC/DC

ONYX METAL a découvert un nouveau lieu de concert qui deviendra très certainement mythique à moyen terme: La Mare aux Diables.

En effet, après avoir assisté la semaine dernière aux concerts de groupes symboliques tels que Down, Mötley Crüe ou Heaven & Hell (Ronnie James Dio), nous allons vous faire partager deux très bons show de Status Quo et AC/DC... Comment Status Quo ??? AC/DC ???

Et oui, en cette soirée du 27 juin 2009, nous avons découvert un premier groupe "Vincent and Quo". Composé de quatre membres, Vincent à la guitare et au chant, de Corrinne à la basse et accompagnement vocal, de Yves à la batterie et voix, et de Philippe à la guitare et voix d'accompagnement, cet excellent groupe nous a fait revivre de merveilleux moments en interprétant de nombreuses songs du groupe STATUS QUO. Nous avons mis ici le mot "interprétant" mais il faut bien avouer que Vincent possède une voix géniale qui ne fait pas une pâle imitation du groupe original. En effet, il possède un timbre de voix qui met en émoi nos sens lorsque le groupe est sur scène. Nos quatre zikos dont une charmante bassiste pleine de pep's, nous ont joué un Status Quo revisité: les titres étaient joués sur une rythmique plus musclé que les originaux; ce qui a donné un certain côté "nouveau" et tonique au groupe "Vincent and Quo".

C'est donc une très bonne découverte que nous avons fait hier soir et nous devons dire un grand MERCI au groupe "Vincent and Quo".

Passons à un groupe dont nous avions fait le live-report le mois dernier: WILD BOARS. Nous avions décrit ce groupe comme faisant principalement des reprises des groupes AC/DC, Iron Maiden, Black Sabbath, Kiss... Mais là encore "reprises" n'est qu'un vain mot. Car notre groupe était littéralement déchainé hier soir. Pour vous dire: nous avons déjà vu couramment des guitares transpirer, mais pour l'occasion cette fois-ci les guitares pissaient littéralement de sueur. Nos cinq sangliers du metal étaient survoltés, emmenés par Christophe à la voix puissante: putaing il possède un "coffre" ce mec, c'est incroyable !!! Il a vite fait de passer de l'AC/DC à de l'Iron Maiden, tout en finesse et sans un trémolo dans la voix. Il possède un jeu scénique original, empruntant, parfois,  la moitié du pied du micro pour chanter, tel la canne de Patrick Hernandez... trop délirant !!!

Seb, Dewie et Olive nous ont mis le feu sur scène également de part leur dextérité de bons gratteux ainsi que leur prestance. Olive est même descendu parmi le public afin de mieux communier avec eux. Non, moi je dis "chapeau bas les gars" !!! Nous avons assisté à un merveilleux WILD BOARS qui a su redynamiser de grands tubes des années 80's.

Mais le clou du spectacle fut lorsque que Niko a pris un pied d'enfer sur scène. A un certain moment, mon attention fut porté sur la batterie de Niko. J'avais l'impression que celle-ci était montée sur suspension: je la voyais en quelque sorte en lévitation... Hô, cela ne dura qu'un temps car l'origine de ce phénomène résidait tout simplement à ce que le pied de la batterie se brisa... Yèèèèèèèèèèèè, trop fort notre Niko !!!

Malheureusement, aussi pour nous, car ce prestigieux concert se termina plus tôt que prévu, nous laissant sur notre faim après une heure de délirant spectacle. Merci à WILD BOARS. Rappelons que la sono de La Mare aux Diables est d'une qualité remarquable.

 

Translate

218 hits