EVIL NEVER DIES

La découverte du mois sera l'album du groupe EVIL ONE qui sortira dans les bacs le 10 mars prochain, chez Pervade Productions / Manitou Musics. Pour info, cette galette a été enregistrée et mixée par Axel Wurthorn au Walnut Groove Studio à Amiens et masterisée par Jeff Waters (Annihilator) au Watersound Studios à Ottawa (Canada).

Maintenant que le décor est planté, passons aux choses sérieuses. Le premier titre de l'album qui a donné son nom à celui-ci est "EVIL NEVER DIES". Song rythmée à consonance heavy/trash, elle donne d'entrée la teneur sulfureuse de ces compositions.  Nous allons donc découvrir ce très bon groupe de metal dans toute sa splendeur. Certains dirons à teneur 80's, pour notre part la musique étant éternel est toujours actuelle. Il est vrai que le rock est impérissable. "TRASHBACK", second titre, perdure sur la bonne rythmique de la première song, tout en basculant soudainement dans une merveilleuse balade où l'on découvre encore mieux la texture musicale du chanteur, Fred. Puis la purée revient doucement pour enchainer sur "FEEL THE PAIN", un excellent morceau d'anthologie du metal avec ses riffs de gratte trash-électrique. C'est un pur bonheur. "INSTANT ANNIHILATION"  rendront heureux les fans de solo de guitare, car EVIL ONE s'en donne à coeur joie sur cette compo: le pied. "WOUNDS OF WAR" continue dans la foulée avec en outre une superbe mélodie dynamique qui ne peut que vous émouvoir. Vous n'avez plus qu'à fermer les yeux et imaginer notre "favorit band" au devant de la scène. "PERVERSE MORALITY"  s'appuie sur l'excellence de SPEED, notre batteur. Une bonne rafale de bon trash vous est envoyé en pleine face: wahouuuu !!! Envie d'hanbagging immédiate assurée... "CONTRAT IN BLOOD" a l'impression de sortir délicatement d'outre-tombe et vous éveille doucement à rêver metalliquement sur une balade soutenue. "THE CONQUEROR" ainsi que son nom l'indique, vous conquérera de par son style très heavy, une bonne dose de percussion sur un air un tantinet celtique. Et pour terminer en apothéose, une petite dernière, "MR BASSMAN", une song sur gratte acoustique avec Fred en voix a cappella purement mélodique: chapeau bas l'artiste !

Il est donc évident que ONYX METAL ne peut que vous conseiller ce dernier album de EVIL ONE; album très bien goupillé, mélodieux, rythmé, varié: pas de quoi s'ennuyer là-dessus nous pouvons en être garant. Il est à noter qu'un bonus vous est réservé sur l'album, "SUPREMATIE".

Il n'y a franchement rien à jeter là-dedans, surtout pas la pochette au design fantasmagorique  et nous mettrons comme note un "A+" pour cette superbe création artistique.

 Translate

144 hits