A la découverte de RAMMSTEIN

Ce soir, nous partons à la découverte du groupe allemand de métal/indus RAMMSTEIN. Cela a toujours été un groupe hors-norme. Et un certain préjugé s'est même installé autour de ce groupe. Nous avions bien souvent ouï parler que ce groupe n'était la panacée sur le plan musical  qu'à 50%, voire même pas du tout; que certaines songs étaient géniales et que d'autres étaient quasi-nulles...

Le Webzine Onyx Metal a donc fait le déplacement jusqu'à Arras, préfecture du Pas-de-Calais. Le concert commença aux environs de 22 h 30. Le grand rideau noir qui masquait la scène tombe et  de gros pétards retentissent bruyamment: la scène s'illumine sous des jets de gaz enflammé... Le spectacle s'annonce tambour battant. Le metal monte doucement en puissance et la voix de Till Lindemann retentit, cette voix même qui sonne telle un marteau sur une enclume. La langue allemande n'a jamais été faite pour les vocalises car très brutes. Mais, là, soudainement, nous découvrons de la part de Till et de ses compagnons (Richard Zven , Kruspe à la guitare, Paul H. Landers à la guitare, d'Oliver "Ollie" Riedel à la basse, de Christoph "Doom" Schneider à la batterie et de Christian "Flake" Lorenz au clavier), de véritables morceaux de metal industriel qui sonnent agréablement à l'oreille. Les songs sont jouées d'une manière mélodieuse tout en restant très poignantes et musclées. C'est donc un Rammstein grandiose que nous découvrons en cette douce soirée estivale. C'est un groupe qui a ses détracteurs, comme nous en parlions au début de cette chronique. Mais Elektra & Bryan ont objectivement été complètement conquis du début à la fin: l'apothéose. On peut même dire que Rammstein est à la scène métal ce qu'un voyage de noce à Venise est pour un couple de jeunes mariés...

Petit flash-back sur ce metal band créé en 1994 afin de mieux discerner l'ampleur du concert Le nom du groupe provient de la ville de Ramstein, en référence à un crash survenu lors d'un meeting aérien sur la base aérienne américaine de Ramstein en 1988, dans lequel de trop nombreuses victimes furent à déplorer. Les membres du groupe écrivent une chanson sur ce thème et l'intitulent "Rammstein". Paul Landers, Christoph Schneider et Christian Lorenz pensent alors appeler le groupe Rammstein-Flugschau ("Meeting aérien de Ramstein") contre l'avis des trois autres membres. Le metal band  finit par opter  en fin de compte pour "Rammstein". La lettre "m" a été doublé au départ par inadvertance mais le groupe décidera plus tard de garder cette erreur. Les zikos avaient à l'origine diverses influences comme Kiss, AC/DC mais également Black Sabbath, Deep Purple, Sisters of Mercy, Ministry, Nine Inch Nails, et... et... Jean-Michel Jarre. C'est peut-être pour cela que l'on retrouve dans la musique de Rammstein une très confortable part de synthétiseur géré par Flake donc.

C’est en 1997, avec leur second album "Sehnsucht", que Rammstein connaît un véritable succès en Allemagne qui se répand peu à peu sur le reste de l'Europe et se distingue par l'importance des effets pyrotechniques durant leurs concerts. Et quand nous disons "distinguer" ce n'est qu'un vain mot. Tout le concert est basé sur des jaillissements de flammes de plusieurs mètres de haut et où l'on ressent à près de 50 mètres la chaleur intense; des départs de feu d'artifice; des canons à neige... La mise en scène est quasiment minutée. C'est une véritable chorégraphie, voire un doux mélange de pièce de théâtre, de mise en scène de cirque... presque qu'une "comédie" musicale metalleuse !!!

Les effets calorifiques sont énormes et démesurées parfois. "Gazoline" servira de prétexte pour enflammer un homme à partir d'une pompe à essence reconstituée. Le gars court pendant plusieurs minutes sur scène, le corps en flamme... pour finir par être éteint à l'extincteur par des pompiers... Bref, Rammstein a l'impression de vivre et possède  l'envie de faire revivre sur scène cette effroyable tragédie de 1988 de Ramstein.

Cela donne un spectacle des plus époustouflants. Et tout en restant objectif, on s'en demanderait presque si le public présent, qui n'avait pas l'apparence de métalleux, si ce public n'appréciait pas, plus le concert par tous ces effets pyrotechniques, que pas l'excellence des songs jouées en elles-mêmes. Est-ce que tout cette attraction ne prenait pas en quelque sorte le dessus au superbe concert musical ?

Nous ne mettrons qu'une seule photo du concert car au vue de la taille de cette flamme qui sort de la bouche d'un zikos dont on voit la tête en bas à gauche, il ne faisait pas bon vivre au pied de la scène lors d'un concert de RAMMSTEIN...

 Dans tous les cas, nous ne pouvons que recommander ce groupe allemand à tous les métalleux, car cet art de combiner les sons purs metal et cette voix rauque n'appartient qu'à l'excellent Rammstein!!!

Translate

127 hits