DAGOBA and ZUUL FX: two fast and furious metal bands à Vauréal

Samedi 11 décembre 2010 -  Très difficile de trouver le Forum de Vauréal... après 1 h 30 de délibérés entre GPS et Google Map, notre instinct nous mène enfin à cette sympathique salle de concert. Ce soir, exceptionnellement c'est Franky du groupe Dagoba qui nous a très gentiment invité. Et nous l'en remercions !

Mais vous risquez de vous poser la question à savoir comment  peut-on être objectif sur le contenu d'un live-report lorsque l'on reçoit une invitation. Et bien, tout simplement parce que ce n'était pas le "Du genou du coin" (qui vient de trouver ses ttois premiers accords sur sa première guitare) qui nous invitait mais l'un des meilleurs groupes de metal français. De surcroit, l'affiche réunissait deux des plus excellentes compos de métalleux qui ont pignon sur rue en France: le trépidant Zuul FX et l'extraordinaire Dagoba. Deux métal bands issus d'un cru d'un même tonneau qui possèdent toutefois chacun leur propre estampille de créativité et de murissement musical.

ZUUL FX

Ce soir il y avait un petit changement de line-up, officiel cette fois-ci, avec l'arrivée de Clément à  la batterie que nous avions déjà croisé lors d'un festival à Sissonne. Sinon pour le reste rien de changé... si ce n'est toujours cette fougue époustouflante de nos métalleux. Nos zikos, Zuul (Steeve), Karim et Shag, possèdent toujours cette dynamique de jeu scénique hors du commun. Zuul est toujours ce délinquant métallissime qui pousse le public à ses plus extrêmes retranchements de headbangings, jumping, pogo et autres moyens de se défouler un maximum sur une zik très burnée et corrosive au point de ne plus vous laisser un seul poil de sec.

Bien que l'on soit toujours dans l'attente de la sortie d'un nouvel album, Zuul FX est un groupe qui ne peut tomber dans l'oubli. Le combo présent sur scène possède un certain charisme, au point que les filles en font virevolter leurs "soutifs" avec plaisir au rythme des songs prenantes et poignantes. Quant on croise Zuul FX sur scène, on peut dire que c'est toujours un très beau moment d'anthologie de pur et merveilleux metal: Thanks Guys !!! Au plaisir de vous revoir...

  • Behind the Light
  • Fight for the cause
  • Hate me bastard
  • Beat the crap
  • Get away
  • The maze
  • Here is pure hatred
  • I8U
Découvrez toutes les photos du concert

DAGOBA

DAGOBA... Avant tout chose on avoue qu'on les aime bien nos ptits gars de Marseille. En tournée actuelle à l'occasion de la sortie de leur dernier album Posséïdonne avé l'accent de Shawter, le line-up tient bon la route et parait encore plus soudé que jamais. Et pour l'occasion, dans la mesure que la dernière galette est basée sur le thème de la mer et de la piraterie, les pieds des micros possédaient une attirance pour des maillons de chaine d'ancre soudés entre eux: original !

Poséïdon est peut-être, voire certainement l'album de la consécration de Dagoba car c'est avant tout  un sulfureux mélange de furious metal (ne cherchez pas, c'est un nouveau style de métal créé par Onyx Metal spécialement pour l'occasion). On pourrait décrire leur zik  par  un amalgame de power / speed / thrash / death metal. C'est donc, on le voit ici, une propre appellation d'origine incontrôlée de bonnes pulsions d'excellent metal. Poséïdon est l'Album, avec un grand "A" qu'il faut impérativement posséder dans sa discothèque.

Que cela soit  Shawter pour la partie vocale, Izakar pour la gratte, Werther à la basse ou le prestigieux Franky Costanza derrière ses fûts de percussion transformés pour l'occasion en fûts de canon, le groupe nous  a foutu un putain de bordel sur scène comme dans la salle. Statistiquement parlant, on peut dire que le Forum de Vauréal est la seule salle où le nombre de slam au mètre-carré est aussi impressionnant. Et certain(e)s fans du groupe possédaient d'ailleurs des accoutrements des plus délirants aux couleurs de l'O.M... traduisez-là Outrageusement Métallissime, of course.

  • Intro
  • Blood Offshore
  • Man you're not
  • Nightfall
  • Black Smokers
  • Fall of men
  • Time
  • Degree zero
  • Waves of doom
  • Livin' Dead
  • I sea red
  • Maniak
  • Things Winthin'
  • White guy

 

Nous avons donc passés une merveilleuse soirée avec ces "two fast and furious metal bands" incontournables de la scène du metal  français. Il faut bien avouer que les zikos des deux groupes sont sympathiques, accessibles et agréables de surcroit.

 

 

 

 

Translate

119 hits