Militia of Death de « EVIL ONE »

En ce dimanche matin 19 décembre 2010, nous posons la dernière galette du groupe EVIL ONE sur la platine et, là, tout de suite, une bombe de thrash metal vous pète à la tronche. En effet, la première song de ce nouvel album composé de 10 titres est celui-là même qui a donné son nom à ce petit bijou de ce thrash metal façon heavy prodigué par le groupe francilien.

Le metal band a changé quelque peu son line-up dernièrement. Non pas que l'ex-chanteur  (Fred) soit des plus mauvais, bien au contraire, il avait l'art d'apporter son petit plus à la zik du groupe. Mais il a été remplacé par Alexis (Hurlement): voix des plus heavy  et puissantes de surcroit mais un peu moins profonde. Pour nous "Militia of Death", à la manière dont il a été mixé, c'était encore avec le vocal de Fred qu'il nous est présenté. C'est un peu la pierre d'achoppement de la différence entre l'album et les concerts actuels de EVIL ONE.

Sur cet album, Evil One reste dans toute sa puissante thématique de son style de metal: rythmé et costaux, le batteur aime frapper fort et les riffs harmonieux de grattes pleuvent à gogo. C'est un thrash metal très complet donc. Le CD-Rom est très bien mixé et masterisé, pas de problème de ce côté-là. Mais on ne peut pas dire que "Militia of Death" soit en complète rupture du précédent album "Evil Never Dies" sorti en 2009. Si ce n'est "Memories", une ballade semi-acoustique quelque peu inattendue de la part du metal band plutôt rompu à un rythme effréné. Cela dit c'est une excellente song. Sinon sur l'intro de "Fast as a shark" on retrouve un célèbre et triste refrain de chant allemand dont on ne sait ce qu'il vient faire là. Etait-ce réellement indispensable ?

  1. Militia of Death
  2. Evil Invasion
  3. In the Dead of the Night
  4. Straight to Hell
  5. Baptized by Fire
  6. Memories
  7. Fast as a shark
  8. Suicide Fanatics
  9. Instrumental
  10. Militia of Beer

Côté artwork, la pochette représente les membres de EVIL ONE sur fond de ruines de guerre: une façon comme une autre d'illustrer "Militia od Death" d'une manière simpliste. L'album est sorti sous le label Manitou - Pervade Productions.

"Militia of Death" de EVIL ONE

Translate

65 hits