Salle trop petite à Amiens pour le légendaire Paul Di’Anno

Beaucoup de monde à La Lune des Pirates qui faisait salle comble voire même plus, pour la venue de Paul Di'Anno, le premier chanteur original du groupe Iron Maiden. Visiblement tous les billets d'entrée s'étaient vendus en trois jours de temps. Il est donc quelque peu regrettable que ce fabuleux concert de Paul Di'Anno ne se soit pas passé dans une salle qui  puisse contenir plusieurs centaines de personnes à la fois.

...La soirée débute avec le transcendant Tribute to Iron Maiden, COVERSLAVE. A peine  lancées les premières notes que les fans entassés au pied de la petite scène, se mettent à reprendre sur cette première song, et d'ailleurs toute celles qui s'en suivirent. Nous avions donc affaire un public de connaisseurs... la soirée s'annonçait manifestement excellente !!!

Et ce fut le cas. Car quand COVERSLAVE ouvre les hostilités, nous ne savons  pas pourquoi ? mais le public ressent l'enthousiasme des grands jours et des grands concerts par là même. Les titres s'enchainent avec l'excellente voix de Stéphane Graziani, une voix très puissante de surcroit. Les bons riffs et soli de gratte et de basse façon Coverslave, mais dans la plus pure tradition du groupe Iron Maiden, remplissent la salle, sur accompagnement des reprises du public. La première partie fut très chaude et moite à la fois, tout comme l'air ambiant de fin de merveilleux concert: "Thanks guys" !!!

La pause est venue, avec généralement, ce besoin de se désaltérer. Mais cette fois: pas question de bouger pour ces enracinés du heavy/metal... beaucoup de monde préservait le moindre petit centimètre-carré afin d'accueillir au plus PAUL DI'ANNO, of course.

Après une vingtaine de minutes, la "Star" (avec un grand "S") fait son entrée en scène après la mise en place des zikos de Coverslave. L'homme qui a fait partie de la naissance de Iron Maiden et qui a contribué à la sortie des premiers albums, "Iron Maiden" et "Killers", était enfin là, devant nous... Il paraissait quelque peu touché et ému de l'enthousiasme des fans des premiers jours venus l'encourager à fêter fièrement ses 30 ans années de carrière.

Les zikos nous balancent la purée entrainant avec eux, Monsieur Paul Di'Anno. Et c'est parti pour l'un de ces derniers tours de chants en France. Le rocker parait avoir la voix  légèrement aphone. Mais qu'à cela ne tienne, rien de tel qu'un petit coup de cette eau de vie à base malt pour se rebooster. Et là, Paul Di'Anno nous a balancé tout son savoir-faire, ce en quoi la très nombreuse assemblée était venue communier avec lui dans une parfaite osmose et turpitude remuante ambiance de concert. La soirée fut très réussie dans cette véritable étuve de La Lune aux Pirates, autoclave qui fait véritablement pousser la bonne graine du heavy; cette même musique metal qui possède encore de très nombreuses années de vie devant elle...

Merci à toutes et à tous !

Translate

161 hits