Trio de choc à l’Elysée-Montmartre

Mercredi 31 mars 2010 - Après plusieurs heures d'autoroute et un arrêt complet d'une demie-heure dû à un accident, juste  avant d'arriver porte de La Chapelle, puis le temps de trouver une place de parking qui ne soit pas complet:  arrêt enfin Gare du Nord. Le temps de récupérer le pass-photo, à notre arrivée, le premier groupe a déjà débuté.

Euh... mais avant toute chose, afin de rassurer ceux qui y ont cru, Titi avait le nez fin: c'était le poisson d'avril 2010 du webzine Onyx Metal. Quant à l'histoire du radar, ce n'était que pure invention. Dans tous les cas, nous remercions tous ceux qui nous ont témoigné leur sympathie par leurs commentaires ou mails privés.

Allez, c'est l'heure de se plonger dans la fosse aux photographes. Je me glisse derrière la barrière. Une main m'attrape avidement l'épaule: mince c'est la police je n'ai pas mes papiers... mais non, c'était l'ami Nono, présent dans l'assemblée et qui voulait me serrer la pince (ouf !! - lol).

ADAGIO

Etait le groupe d'ouverture de cette soirée à l'Elysée-Montmartre à Paris. ADAGIO est né du guitariste Stéphan Forté en 2001. Accompagné de Kevin Codfert au keyboard, de Franck Hermanny à la basse, de Eric Lebailly à la batterie, le chanteur Mats Levén envoie d'emblée la purée d'une voix orientée plutôt heavy. Mais selon les songs du dernier album "Archangels in Black",  on peut très bien entendre un vocal de death/metal. Le tout est joué sur une rythmique assez thrash. On voit ici que le style de ADAGIO est très hétérogène: des mélodies soutenues à la création recherchée, très techniques, avec des inspirations parfois de metal symphonique.

Petit info, ADAGIO s'est séparé en février 2010 de leur chanteur Christian Palin. Pour l'instant c'est donc Mats Levén, suédois de naissance, qui officie pour la tournée 2010 du groupe. En tout cas, ADAGIO a fait une réelle sensation auprès du public très nombreux à avoir répondu présent.

 
 

LEAVE'S EYES

Ce groupe est composé de deux voix principales et aussi paradoxales de Liv Kristine (metal symphonique) et d'Alexander Krull (thrash), de Thorsten Bauer et Sander Van Den Mer à la guitare, de Alla Fedynitch à la basse et Roland Navratil à la batterie. Ce metal band est très prisé en France de part les acclamations à leur arrivée sur scène. Il faut bien avouer que leurs jeux scéniques, leur qualité de chant bigarré, les bons riffs de grattes, font que l'ensemble est tout simplement divin. Certaines songs sont très musclées, d'autres s'apparentent  à de superbes balades.

Et le spectacle que le public a pu voir sur scène, n'a fait que comprendre davantage toute la puissance du dernier album  de LEAVE'S EYES "Njord", sorti en 2009. De surcroit la sono était impeccablement bien réglée en cette soirée à l'Elysée-Montmartre. Ce qui a permis de mettre en avant la voix subliminale de Liv Kristine.

Quant à Alexander, il fait partie des metalleux qui possèdent la plus grande et superbe tignasse au monde. Il aime au cours du concert à balancer sa chevelure d'avant en arrière...

  • Intro
  • Njord
  • My Destiny
  • Emerald Island
  • Take The Devil In Me
  • Ragnarok
  • Elegy
  • Froya’s Theme
 

KAMELOT

Tête d'affiche de la soirée, KAMELOT était très attendu. Plantons le décor: un grand rideau blanc descend soudainement du plafond, occultant entièrement la scène. Des projecteurs de différentes couleurs illuminent celui-ci par transparence. Les techniciens s'affairent en arrière-plan pour mettre tout en place. L'attente devient oppressante. Et puis, coup d'éclat, les techniciens au pied de la scène font tomber ce rideau, dévoilant ainsi Khan dans son grand apparat gothique, entouré de Thomas à la guitare, Oliver au clavier, Casey aux percussions et Sean à la basse.

Le metal band se met à se mouvoir sur scène: la voix quelque peu heavy de Khan résonne dans la salle;  les bons riffs de gratte s'emballent; les headbaggings de gratteux et du keyboard se font admirer;  et Casey s'éclate un max derrière ses futs... Bref que du bonheur !!!

Encore une fois, nous sommes en présence d'un metal très composite. Les songs sont une musique heavy-metal symphonique, voire progressive aux influences européennes. Le tout est très mélodique. Le metal band était d'ailleurs accompagné d'une choriste, chose  assez rare dans le milieu du metal. Et avec la sortie en 2008 du dernier album "Ghost Opera", ce fut le commencement d'un nouveau chapitre dans la carrière de Kamelot: le groupe enchaine tournées sur tournées et nombreux  est le public à l'attendre à chaque salle de concert.

  • Ghost Opera
  • EdenEcho
  • The Great Pandemonium
  • Lost and Damned
  • Center of the Universe
  • Anthem
  • Instrumental jam
  • The Pendulous Fall
  • When the Lights are Down
  • Keyboard Solo
  • The Haunting (with Simone SIMONS)
  • Hunter’s Season
  • Rule the World (with Intro)
  • Drum Solo
  • Forever
  • The Black Halo (with intro)
  • Season’s End
  • Karma
  • March of Mephisto
 

Onyx Metal aimerait faire un clin d'oeil, encore une fois, à tout cette équipe d'organisateurs, techniciens... qui se sont donnés à fond afin que cette soirée soit remarquablement réussie.