Quant Status Quo passe par le Zénith d’Auvergne

Rendez vous en ce lundi 4 avril 2011 au Zénith d’Auvergne pour le passage de Status Quo. Première remarque, le Quo ne fait pas recette, la salle n’est pas remplie (il y a environ 2000 personnes). Serait-ce la tournée de trop ? On peut se poser la question, le groupe existe depuis 1962. En même temps, beaucoup de groupes actuels aimeraient jouer devant 2000 personnes ! Deuxième remarque, le mélange des générations chez les spectateurs. La moyenne d’âge n’est pas très élevée, la musique de Status Quo traverse le temps.

A 20 heures, les lumières s’éteignent pour laisser place au groupe de 1ere partie, les britanniques de Wille & The Bandits. Ce trio délivre un mélange de rock-blues-reggae influencé par Clapton, Dylan ou Ben Harper. Le public est sage, attentif et semble apprécier. Leur set dure ½ heure.

Trente minutes plus tard, le groupe anglais attaque son show par le classique Caroline. Le début du concert est inquiétant car un des « piliers » du groupe, le chanteur guitariste Francis Rossi semble avoir un problème de voix (il va même demander une « pastille » pour la gorge !). Mais ce souci ne va durer que le temps des deux premiers titres, l’autre chanteur (Rick Parfitt) prenant la relève.

Le line up actuel est le suivant : Francis Rossi (chant et guitare depuis 1962), Rick Parfitt (chant et guitare depuis 1967), Andrew Bown (claviers, harmonica et guitare depuis 1976), John Edwards (basse, depuis 1986) et Matt Lettley (batterie, depuis 2000).

Et là, la magie du Quo va de nouveau opérer. Même si leurs concerts se ressemblent toujours un peu, impossible de rester insensible (et immobile) au défilé de titres comme « Don’t Drive My Car », « What You’re Proposing », « In The Army Now », « Whatever You want » ou encore « Rockin’ All Over The World ».

La température est montée de plusieurs degrés dans la salle, on peut même dire qu’elle a de la fièvre ! Les musiciens le sentent et se lâchent de plus en plus. Le show est bien rodé, le jeu de lumières excellent, de même que la sono, puissante mais très « propre et claire ».

Après le rappel, le concert va se terminer par un « Don’t Waste My Time » suivi d’un endiablé « Rock’n Roll Music-Bye Bye Johnny ».

Et bien non, ce n’était pas le concert de trop, Satus Quo est toujours un des meilleurs groupe de boogie-rock euphorisant à voir live. Et cela fait du bien !

Toutes les photos du concert par TILCOPHOTO

 Translate

82 hits