L’avenir des webzine metal: synthèse

Près de trois années après notre première chronique, nous possédons désormais un certain recul. En effet, à l'époque nous nous étions basé sur une projection de Google qui tendait à penser que les webzines metal seraient en nette diminution.

Aujourd'hui lorsqu'on effectue une recherche avec le même moteur de recherche, il va s'en dire que l'effet recueilli est complètement inversé par rapport à l'estimation de 2011. Beaucoup de metalleux ont créé leur propre webzine afin de parler de la musique hard rock metal.

Webzine dédié au metalL'un des premiers à se situer en "tête de liste" est French Metal puis Metal France, VS-Webzine, Spirit of Metal, Metal Intégral, Metallorgie... On voit ici qu'on parle beaucoup du metal en général et c'est tant mieux. Tous ces sites possèdent leur propre nom de domaine soit en .com, en .net, .org et .fr. D'autres webzines, avec de moindres moyens, s'appuient sur des pages de fournisseurs d'accès (Free, Voila...). On peut estimer à quelque 50 sites et webzines qui s'intéressent aujourd'hui à cette musique qui a toujours été marginalisée par les gros médias, en France.

Onyx Metal Webzine a longtemps été l'un des premiers webzines en tête de classement et très prisé par les metalleux. Mais après un arrêt de deux années et un "changement de propriétaire", Onyx Metal a décidé de revenir sur le devant de la scène metal.

Et si Onyx Metal avait aidé à perdurer dans le temps la prolifération des webzines, à sa façon. En effet, en quittant l'une des places de leader sur la toile il a laissé un créneau d'audience pour les plus petits webzines, les aidant ainsi à monter d'un cran... et à octroyer un impact encore plus grand au hard rock n' metal.

Translate

41 hits