Amon Amarth: live au Splendid de Lille

amon-amarth-5527Premier live de la tournée de AMON AMARTH le 15 janvier 2015... une date à marquer dans les annales du death melodic metal. En effet, après l'ouverture de la soirée par le metal band Savage Messiah originaire de Londres, ces zikos ont chauffé le public d'un bon heavy thrash  metal: un bon jeu scénique, une rythmique endiablée... Par contre Huntress qui était prévu à l'affiche après ce groupe, brillât par son absence, pas tout compris et pas d'explication. Mais ce n'était en fin de compte qu'un atout supplémentaire car nos vikings d'Amon Amarth ont joué durant près de deux heures.

amon-amarth-5668Le groupe était fort attendu: la salle était sold-out ou plutôt burn-out. Nous n'avions rarement vu le Splendid aussi bondé: ras la gueule. Collé(e)s les un(e)s contre les autres, le concert fut chaud, très chaud: la moiteur de l'air, les saines odeurs de transpirations des headbangeurs(es)...   furent le résultat d'un concert intance, une furie de la partie de Amon Amarth, une véritable communion en parfaite osmose entre fans et zikos sur scène.

Après quelques songs jouées par Amon Amarth, une courte pose avec un humble "Merci" vers le public de la part de Johan Hegg, l'incroyable chanteur à la carrure imposante. Je me retourne vite fait et compris l'offrande montrée de la part d'une fan à son Dieu du Metal du moment...

Offrance au Dieu du Metal: AMON AMARTH

Amon Amarth a joué titre sur titre dans une folie d'enfer. Puis une seconde pause. Joahn Hegg avait visiblement envie de se désaltérer dans sa véritable corne. Mais juste auparavant, le colosse a jeté en pâture un...

«JE SUIS CHARLIE»

...et là les fans s'enflammèrent de nouveau avec effervescence pour ce splendide hommage à cette tragédie française. Mais il fait chaud, toujours plus chaud. Toujours plus de gros sons, de bons riffs de gratte... l'extase complète: UNE TUERIE CE CONCERT !!!

Les photographies du concert.

Translate

174 hits