HARD ROCK Rendez-vous #5

25 Avril 2015 - C'est toujours un plaisir d'être de retour à Fismes pour assister au second évènement de l'année organisé par Underground Investigation. Après la Convention Rock n' Metal qui s'est déroulée le 1er mars à la salle des fête, c'est cette fois la M.J.C. qui va accueillir la 5ème édition du Hard Rock Rendez Vous. Cette journée a pour objectif de réunir des groupes Français sur une même affiche, qu'ils soient récents ou plus confirmés.

Ce sont les voisins de Hot Stuff qui auront l'honneur d'inaugurer la scène, devant un public encore clairsemé en ce début d'après midi. Le quatuor picard, emmené par Laurent à la guitare et au chant, délivre un hard rock de bonne facture, alternant les titres mélodiques et d'autres plus speedés comme “Rise Your Hand”. Même si la voix manque de puissance, il faut reconnaitre que le son d'ensemble ne valorise pas les compositions qui tiennent parfaitement la route. Quelques larsens viennent même troubler les enchainements. Le tempo rapide, associé au riff saccadé de “Can't Stand U” clôturera une prestation de 40 minutes très encourageante de ce groupe qui n'a que 3 années d'existence.

  1. Suicide
  2. Last Of Us
  3. Get Stuffed
  4. Leave M Outside
  5. Another Day
  6. Raise Your hand
  7. Downtown
  8. Can't Stand

Changement de registre avec Father Merrin qui nous viens de Lorraine pour nous proposer un mélange de doom et de death subtilement travaillé. Le part belle sera faire à l'EP quatre titres sorti l'an dernier, à commencer par “Hellride” qui inaugure le set avec un gros son bien lourd et un timbre de voix caverneux à souhait.  C'est efficace, bien ‹rentre dedans› avec “Dawn of the Sixth Day” et son intro à la Slayer. Sur “Lord Of Mercy”, on remarque la lenteur du tempo lors de la première partie du morceau, à la façon d'un Black Sabbath, puis une montée en puissance au fur et à mesure que le rythme s'accélère. L'esprit de ce groupe mythique sera d'ailleurs présent sur l'ensemble des sept titres qui seront joués, tout en mettant en avant le côté théâtral du chanteur qui bénira l'assistance en tenue de prêtre. Pour finir en beauté, nous aurons le droit à une reprise du groupe Cathedral  “Congregation Of Sorcerers”.

  1. Hellride
  2. A Putrid Rising Sun
  3. Dawn Of The Sixth Day
  4. Lord Of Mercy
  5. The Albigensian Crusade
  6. Congregation Of Sorcerers

Spirit BandOn ne présente plus Spirit qui sont maintenant habitués aux scènes de la région, avec les passages remarqués lors du British Steel Saturday Night en octobre dernier et à Vouziers quelques semaines plus tard. Les Nordistes ont fait monter l'ambiance d'un cran avec leur hard rock percutant et redoutable d'efficacité. La salle est maintenant bien remplie, avec un public réceptif et même déchainé pour les premiers rangs. Le chant en Français d'Arnaud n'est pas un obstacle, bien au contraire, cela lui permet même de rendre hommage aux photographes lors de la présentation de “Chasseurs d'Images”. Le nouveau titre “Apprenti Sorcier” passe parfaitement l'épreuve de la scène, tout nuances lors du passage mélodique au cœur du morceau et l'accélération du tempo qui s'en suit jusqu'au superbe final La guitare de Thierry est toujours aussi tranchante, balançant ses riffs acérés tout en faisant preuve une complicité sans faille avec Christophe à la seconde guitare. Voilà un groupe qui ne se prend pas la tête, avec lequel la bonne humeur est de mise pendant toute la durée d'un show passé beaucoup trop vite.

  1. Jerusalem
  2. Nuova
  3. Le Klan
  4. L'Eternel
  5. Chasseurs d'Images
  6. Homme ou Diable (sans l'intro)
  7. Apprenti Sorcier
  8. Gori

DésillusionOn retrouve cette même joie de jouer avec les cinq lascars de Désillusion, bien décidés à conquérir une audience toujours aussi chaude. C'est parti pied au plancher avec “Serial Killer”, extrait du dernier album Metal Influences. Les influences, parlons-en ­! Elles viennent du hard rock des années 80's représenté par les Iron Maiden, Judas Priest et autres Manowar, sans oublier l'hommage à Vulcain lors d'un “Rock n' Roll Secours” d'anthologie. Dr Daisy, la mascotte de l'album, apparait en chair et en os vêtu d'une blouse blanche durant le titre “Metal Influences”, pour accentuer un visuel des plus original. Yvon "Fifon" multiplie les poses, tout en occupant le front de la scène de droite à gauche, visant le public avec sa basse, faisant le spectacle à lui tout seul. “Esprit Maudit” va donner l'occasion à Jimmy de pousser ses cordes vocales dans les registres les plus aigus. L'enchainement rythmique est percutant, mettant le public en condition pour se déchainer en hurlant les chœurs à chaque signe du frontman. Un nouvelle fois, les Normands ont su mettre le feu et partager les hymnes sortis d'une set-list taillée sur mesure pour convaincre l'assistance.

  1. Serial Killer
  2. Confrontation
  3. Revolution
  4. Etat D'ames
  5. Voyageur D'Outre Tombe
  6. Des-Illusions
  7. Metal Influences
  8. Esprit Maudit
  9. Rock n' Roll Secours

ExistanceExistance va poursuivre notre immersion dans cette mouvance NWOBHM (New Wave Of British Heavy Metal), dont les plus fiers représentants sont Iron Maiden, Saxon, Def Leppard, Praying Mantis, pour ne citer que les principaux. Ce jeune groupe commence à faire parler de lui depuis un peu plus d'un an, aussi bien dans l'hexagone qu'en dehors, car il fit une prestation remarqué lors du PPM Fest à Mons en 2014, créant la surprise sur la grande scène lors du troisième jour. Les compositions sont directes, sans fioritures, l'efficacité étant le maitre mot de cette formation déjà bien rodée à l'exercice live. ça envoie du début à la fin, ne laissant aucun répit à la foule compacte, d'une salle dorénavant bien remplie. De nombreux fans ayant d'ailleurs fait spécialement le déplacement. Rien n'est laissé au hasard, les mouvements de guitare sont synchronisés, tout comme les permutations des musiciens. L'interprétation est sans faille et l'on se prend parfois à comparer Julian au chant et à la guitare, à Joel O'KeeffeI de Airbourne, les acrobaties en moins. Ilan, le nouveau bassiste est déjà bien intégré, souhaitons que le line-up se stabilise pour évoluer sereinement afin de démontrer pleinement un potentiel bien réel, de par la qualité des compositions et de l'énergie distillée sur scène.

  1. Legends Never Die
  2. Black Viper
  3. Steel Alive
  4. Son Of Wolf
  5. Waverly Hills
  6. Dead Or Alive
  7. Prisoner
  8. From Hell

StratagèmeLes vétérans de Stratagème font partie de l'histoire du rock français, la création du groupe remontant à 1970 ! Cette formation de la région parisienne a enregistré plusieurs albums et joué sur les scènes comme le Gibus, la Fête de l'Huma ou encore le mythique Golf Drouot. Les nombreux changements de personnel n'ont pas épargné le groupe, tout comme la séparation en 1980. Il a fallu attendre 1980 pour qu'une reformation voit le jour, sous l'impulsion du bassiste Gérard Mottee. L'entame se fait sur les chapeaux de roue avec “Highway Star” de Deep Purple. D'emblée la barre est placée très haut avec ce titre légendaire ! Le son s'est bonifié au fil des groupes, ce qui permet d'apprécier à sa juste valeur les qualités du guitariste Philippe Kalfon. Connu pour ses participations avec Shakin' Street, Big Ben ainsi que divers projets live et studio, ce virtuose de la 6-cordes est aussi un grand fan de Eddie Van Halen. Pas moins de quatre titres du répertoire des Américains seront jouée ce soir, et non des moindres: “Panama”, “Eruption”, “You Really Got Me” et “Jump”. La justesse d'interprétation est remarquable, démontrant une finesse et une précision proche de l'original. Cinq morceaux seront extraits de l'excellent album Highway, sorti en 2013, à commencer par le mélodique “Believe” et son refrain accrocheur ou l'on ressent une influence proche de Journey. “Never Say Goodbye” met en avant une grosse rythmique, suivi par “Gimme Gimme” ou la voix puissante de Alex fait merveille. “I Feel The Heat” succédera à l'instrumental tiré du répertoire de Joe Satriani, encore un guitariste d'exception mis à l'honneur ce soir. Le groupe termine avec “Highway” purement stylé hard U.S dans sa conception, tout en gardant une énergie communicative. Stratagème a fait preuve d'un professionnalisme exemplaire à tous les niveaux, délivrant une prestation variée, tout en apportant une touche plus hard sur certains titres, très appréciée par les passionnés encore présents.

  1. Highway Star
  2. Sweet Little Girl
  3. Believe
  4. Never Say Goodbye
  5. Gimme Gimme
  6. Satriani
  7. I Feel The Heat
  8. Panama
  9. Eruption
  10. You Really Got Me
  11. Jump
  12. Leave me
  13. Highway

Les occasions de voir Mystery Blue sur une scène se faisant rares, c'est une excellente initiative de la part de Sylvain Cotté d'avoir donné l'occasion aux Strasbourgeois de participer à la fête du hard rock hexagonal. Avec en bonus, le privilège d'occuper le haut de l'affiche, ce qui est quelque part logique dans le sens ou leurs débuts datent de 1982. Forts de 8 albums au compteur, les Alsaciens sont bien présents sur la scène française, même si ils ont connu des périodes plus difficiles. La flamme est toujours là, pour nous envoyer en pleine face les composantes d'un hard rock old school bien ficelé. Cela nous sera confirmé tout au long d'une prestation délivrée sans temps morts. L'aisance de Nathalie Geyer (au chant) est remarquable car, sans donner l'impression de forcer outre mesure, elle évolue aussi bien dans les aigus tout en gardant la puissance dans les registres plus médium. Mystery Blue sera pied au plancher pendant plus d'une heure de show, avec une mention spéciale pour l'agressif “Metal Attack”. Le refrain bien senti de “Metal Dream” permettra au public de se faire entendre, avant d'enchainer sur le très speedé “Hell & Fury” où l'on appréciera les montées aigües de Nathalie. Et il reste encore de l'énergie pour un dernier titre, “Roller Coaster Ride” extrait de l'album Metal Slaves sorti en 2003, viendra clôturer de la plus belle des façons une journée riche en émotions.

  1. Conquer The World
  2. Slave To Blood
  3. Shades Of Death
  4. Running With The Pack
  5. Claws Of Steel
  6. The Blade
  7. Nuclear Skies
  8. Metal Attack
  9. No Way Out
  10. When Time Is Pain
  11. Ticket To Hell
  12. The Deadly Nightshade
  13. Metal Dream
  14. Hell & Fury
  15. Roller Coaster Ride

Mysterye BlueUne nouvelle fois, Sylvain Cotté a su mettre à l'affiche une belle variété de groupes nationaux, prouvant que le hard rock made in France a encore de beaux jours devant lui. Car plus de 200 personnes ont répondu présent, pour partager ces bons moments entre passionnés, dans une ambiance très conviviale. Rendez Vous est pris pour le 3 octobre 2015 et la 4me édition du British Steel Saturday Night.

Translate

324 hits