HELLFEST 2015: « Day Three… The end »

Clisson - France

Dimanche 21 juin 2015

Cette dernière journée démarre une nouvelle fois sous un soleil de plomb, pour le plus grand plaisir des festivaliers qui arrivent en masse sur le site dont on ne se lasse pas d'admirer les aménagements.

Jouer sur une Mainstage du Hellfest est une opportunité que beaucoup de groupes nationaux aimeraient avoir, même un horaire aussi matinal. Ce fut le cas pour Eths, qui, après Sticky Boys, Vulcain ou Zuul FX, ont la chance d'investir une des plus grosses scènes du territoire.

The Hellfest 2015

Les fans du groupe sont déjà présents pour apprécier la maîtrise des parties vocales de Rachel. Elle démontre une belle assurance derrière le micro, mais aussi visuellement, étant toujours en mouvement, preuve d'une intégration réussie avec ses trois compères.

Ce mélange de metal et de hardcore réveille un public qui se prend au jeu. Le son devient plus clair, pour monter en puissance au fur et à mesure que les titres s'enchainent. Cela permet d'apprécier les riffs incandescents de Staif, avant d'envoyer “Crucifere” de manière à terminer en beauté ce set de trente minutes.

  1. Samantha
  2. Adonai
  3. Sidus
  4. Melena
  5. Bulimiarexia
  6. Ex Umbra In Solem
  7. Crucifere
ETHS au Hellfest 2015

Red Fang ne fait pas dans la dentelle, mais officie dans un registre stoner bien lourd aux accents psychédéliques, on peut difficilement faire mieux. Nos quatre Américains originaires de Portland vont littéralement tout exploser, avec une énergie et une puissance de feu de très haut niveau.

Ce rythme effréné sera maintenu sur l'ensemble des titres furieusement expédiés, alternant entre une lourdeur qui vous prend aux tripes et les solos dévastateurs de David Sullivan.

Le combo enfonce le clou pour achever l'audience lors du lancinant “Into The Eye”, aux intonations que n'aurait pas renié la bande à Lemmy.

Voilà la confirmation que Red Fang a su faire parler la poudre et au vu de leur potentiel, il n'y a aucun doute sur leurs capacités à atteindre les sommets.

red fang hf 19_06_15 ab008

La température continue de monter de plusieurs crans lors de l'arrivée de Exodus. C'est l'enfer devant la seconde grande scène, la participation aux circles pits eu autres slams étant des plus active.

C'est parti pour ces maîtres du thrash, tel un char d'assaut qui défonce tout sur son passage. Cela n'empêche pas Steve Souza d'être aux petits soins de la foule en précisant: «Nous sommes tous ensemble, unis. Faites attention aux autres, si l'un d'entre vous tombe, vous le relevez, ok ?».

Les morceaux défilent à une vitesse supersonique. Exodus prouve qu'il reste un des maitres incontestés du thrash metal, grâce une paire de guitaristes incisifs, mettant sur orbite un groupe en pleine possession de ses moyens. La doublette de classiques “Bonded by Blood” et “The Toxic Waltz” clôture un show d'une rare intensité pour terminer son œuvre en achevant un public qui n'attendait que ça !

  1. Black 13
  2. Blood In, Blood Out
  3. Children of a Worthless God
  4. Raining Blood (Slayer cover)
  5. Blacklist
  6. Body Harvest
  7. Bonded by Blood
  8. The Toxic Waltz
  9. Strike of the Beast

Exodus au Hellfest 2015 Le metal symphonique n'est pas le style le plus représenté sur cette affiche 2015, mais la présence de Epica comble en grande partie ce manque. La performance vocale de Simone Simons est remarquable, dans le registre mélodique qu'on lui connait, sur lequel viennent s'ajouter de grandes envolées lyriques. La précision d'interprétation est calibrée au millimètre, le groupe néerlandais offrant à la foule conquise une grande majorité de titres issus de leur dernier album “The Quantum Enigma”.

Le show fait la part belle aux effets pyrotechniques, mais le fait de jouer sous la lumière du soleil couchant ne met pas en valeur les gerbes de flammes et autres artifices.

Voilà une prestation d'ensemble parfaitement maîtrisée même si l'on peut regretter l'apport des chœurs enregistrés. Qui a dit que Epica était trop perfectionniste ?

  1. Originem
  2. The Second Stone
  3. The Essence of Silence
  4. Martyr of the Free Word
  5. Chemical Insomnia
  6. The Obsessive Devotion
  7. Sensorium
  8. Unchain Utopia
  9. Victims of Contingency
  10. Sancta Terra
  11. Consign to Oblivion
epica hf 21_06_15 ab009

L'univers de Triptykon envoûte, créant une atmosphère inquiétante tout au long d'un set pendant lequel l'ambiance sera des plus sombre.

Le show sera réduit à sa plus simple expression, avec un minimum d'éclairages à dominante bleutée et une épaisse fumée qui transformera les acteur en ombres chinoises.

Les inévitables classiques de celtic frost seront à l'honneur avec “Procreation”, “Circle of the Tyrants” et “The Usurper”, l'ancien groupe du chanteur / guitariste Thomas Gabriel Fischer étant toujours bien présent dans les esprits.

Le doom  dark metal de Triptykon prend aux tripes autant avec ses lourdes rythmiques et ses mélodies hypnotisantes, servi par une puissance sonore valorisant les tonalités les plus graves.

Une foule compacte a répondu présent, remplissant The Temple devenu irrespirable devant ce déluge au cœur des ténèbres.

  1. Procreation (Of the Wicked) (Celtic Frost cover)
  2. Tree Of Suffocating Souls
  3. Circle Of The Tyrants (Celtic Frost cover)
  4. Goetia
  5. Altar Of Deceit
  6. The Usurper (Celtic Frost cover)
  7. The Prolonging
Triptykon au Hellfest 2015

La conclusion de cette dixième édition su Hellfest reviendra aux Finlandais de Nightwish. Emmenés par la charismatique Floor Jansen, la chanteuse a captivé l'attention du public par son jeu de scène, mais aussi et surtout grâce à une voix superbement en place.

Les titres du dernier opus “Endless Forms Most Beautiful” prennent une toute autre dimension en live, à commencer par le dynamique “Shudder Before the Beautiful”.

Le spectacle est permanent, avec une succession d'explosions, flammes géantes, gerbes de feu et fumées entourant les musiciens sur chaque morceau. Ces effets pyrotechniques ont d'ailleurs empêché les photographes d'accéder au pit pour shooter lors des premiers titres.

L'homogénéité du groupe est remarquable, tout comme la complicité avec Floor que l'on sent parfaitement intégrée.

Last Ride Of The Day paru en 2011 sur l'album “Imaginaerum” terminera brillamment une prestation de qualité, maitrisée de bout en bout.

On ne pouvait rêver mieux que d'assister à un show aussi démesuré pour clôturer ce Hellfest 2015 qui a tenu toutes ses promesses.

  1. Shudder Before the Beautiful
  2. Yours Is an Empty Hope
  3. Amaranth
  4. She Is My Sin
  5. My Walden
  6. Elan
  7. Weak Fantasy
  8. Storytime
  9. I Want My Tears Back
  10. Stargazers
  11. Ghost Love Score
  12. Last Ride Of The Day

Nightwish

On ne pouvait rêver mieux que d'assister à un show aussi démesuré pour clôturer ce Hellfest 2015 qui a tenu toutes ses promesses. Les festivaliers quittent tranquillement le site qui retrouve progressivement son calme, heureux d'avoir contribué au succès de cet évènement unique. Les souvenirs ne sont pas prêt de se dissiper tellement ces 3 journées ensoleillées furent intenses.

La réussite est totale pour l'ensemble de l'organisation, grâce à une programmation diversifiée, les nombreuses évolutions du site en matière de confort et de décoration, sans oublier une convivialité toujours au rendez-vous.

Vivement 2016 pour la 11me édition !
Translate

723 hits