Concert de IAN PAICE au Forum de Vauréal

Le Forum de Vauréal affiche complet en ce jeudi 12 mars 2015 pour la venue du légendaire Ian Paice, batteur de Deep Purple, accompagné par le tribute européen Purpendicular. C'est avec un chanteur irlandais, un claviériste italien, un guitariste et un bassiste allemand que toutes les époques du "Pourpre Profond" seront revisitées.

Ian Paice au Fprum de Vauréal

Dès l'arrivée du groupe, Ian Paice viens sur la devant de la scène pour présenter le groupe, donnant tout de suite le ton de la soirée: «ce sont eux les vedettes et moi l'invité !». C'est tout sourire qu'il prend place derrière ses fûts pour entamer “No One Came” extrait de l'album “Fireball” sorti en 1971. Le chant de Robby Thomas Walsh arbore un look proche de Ian Gillan à ses débuts avec sa longue chevelure ondulée, sans oublier de jouer avec le pied de micro, multipliant les poses. La comparaison avec la chanteur d'origine ne s'arrête pas là, car la voix est très proche, avec la chaleur du timbre et les intonations si caractéristiques parfaitement en place. “Hell To Pay”, “Bad Attitude”, “Watching The Sky” se succèdent, voilà des titres qui ne font pas partie des albums majeurs de Purple, mais qu'il est toujours agréable de réentendre. Ian Paice-013La magnifique et reconnaissable intro aux claviers annonce “Child In Time” et nous voilà dans le vif du sujet. Nous assistons à une belle performance vocale, trouvant juste sa limite dans le passage le plus aigu, que l'on ne peux s'empêcher de comparer à un Ian Gillan au sommet de son art dans le double live ‹Made In Japan›. Le feeling des musiciens est bien présent, grâce à une interprétation toute en maitrise pour préserver l'esprit du morceau lors de sa création. Une longue introduction réarrangée par rapport à la version d'origine de “When A Blind Man Cries” nous ramène en 1972 lors de la sortie de ce titre en face B du 45 tours “Never Before”, lors des sessions de l'album “Machine Head”. La finesse du solo de guitare de Frank Panê est appréciée à sa juste valeur par des applaudissements nourris. La période David Coverdale n'est pas en reste grâce à un Mistreated plus bluesy, extrait de "Burn”. On passera rapidement sur “Somebody Done It” le seul titre composé par Purpendicular pour enchainer sur “Black Night”. Le public accompagne le tempo de Ian Paice, le show monte en puissance propulsé par une rythmique efficace. Corrado Solarino omniprésent, rempli parfaitement son rôle aux claviers, même si un peu plus de folie dans son jeu aurait été un plus non négligeable. Tous les refrains sont repris en chœur, lors de cette version rallongée dans laquelle sont intégrés “Long Live Long live rock'n'roll” de Rainbow et “Roadhouse blues” des Doors. Un nouveau medley arrive sans temps mort, avec l'instrumental “Contact lost” et le somptueux solo de guitare classique dans “Difficult to cure” de Rainbow, immortalisé par Richie Blackmore. “Cascades” sera un répit de courte durée avant d'enchainer sur “Speed King”.  Suite aux échanges claviers / guitare bien senti, ce sera l'occasion pour chaque musicien de faire étalage de sa technique lors des traditionnels solos. S'en suit le duo basse / batterie, Le son de la 4 cordes est énorme, souvent accompagné d'effets. Ian Paice fait étalage de sa technique, prouvant lors de la démonstration tant attendue, qu'il a toujours une frappe d'une rare précision et un feeling inégalé, aux tempos savamment dosés. S'enchainent de manière un peu décousue, les deux premiers couplets de “Burn”, la reprise de “Not Fade Away” et la fin de “Speed king”. Les classiques de Deep Purple sont naturellement à l'honneur, toutes les périodes étant représentées. Quel plaisir de redécouvrir “You Fool No One”, “Space Trucking” et “Soldier Of Fortune”, et l'émotion du chant de Walsh accompagné du clavier. Celui -ci nous fera vibrer dans la continuité du solo avec “Riders of The Storm” des Doors avant de nous balancer l'intro musclée d'un “Perfect Strangers” interprété avec conviction. Puis c'est l'indispensable riff de "Smoke On The Water" qui aura eu le mérite de faire chanter ce refrain légendaire aux 450 personnes ravies par la bonne humeur communicative du groupe, et la joie du batteur qui a chaleureusement remercié l'audience. “Highway Star” sera le seul rappel, pour un final tout en énergie qui clôturera un set de plus de 2 heures. Ian Paice s'est ensuite montré disponible pour les photos et dédicaces, souriant, heureux d'être là et de partager ces moments avec ses fans. Cela mérite la plus grand respect pour le seul membre de Deep Purple à être resté dans la formation depuis son origine.

  1. No One Came
  2. Hell To pay
  3. Bad Attitude
  4. Watching The Sky
  5. Child In Time
  6. Simple Song
  7. When A Blind Man Cries
  8. Mistreated
  9. Somebody Done It
  10. Black Night
  11. Contact Lost
  12. Difficult To Cure
  13. Cascades: I'm Not Your Lover
  14. Speed King / Bass & Drums solo
  15. You Fool No One
  16. Space Trucking
  17. Soldier Of Fortune
  18. Organs / Perfect Strangers
  19. Smoke On The Water
  20. Highway Star
Ian Paice-011Translate

122 hits