Parlons avec Suicidal Madness

Interview du metal band SUICIDAL MADNESS
Suicidal Madness
  •  Quel est l'origine du groupe et de quelle région êtes-vous  ?

Le groupe voit le jour en 2010. Tout commence en Lorraine, après quelques morceaux que j'avais composés afin d'extérioriser les tourments qui me rongeaient suite à de longues années de dépression et d'isolement. Afin de m'aider à donner vie pleinement à ce projet, je fus très vite rejoint par trois membres du groupe normand P.H.T.O. Les choses se firent donc à distance et la première démo fut bouclée à la fin de l'année. Mais quelques semaines après, une tragédie frappa le groupe... Molasar, notre batteur, décida de mettre fin à ses jours. Afin de lui rendre hommage, nous avons décidé de créer un collectif réunissant les groupes et projets de ses amis proches. Suicidal Madness en fait donc parti, ainsi que les groupes P.H.T.O., Sombre Croisade, ou encore Loup Noir, Asphodeles ...

  • Petite présentation du groupe, comment est constitué le line-up ?

Depuis 2011, le groupe est composé de Saddy au chant et à l'écriture des textes, d'Alrinack à la basse, de Malsain aux percussions, qui remplace Molasar, par le biais d'une boîte à rythmes et de Psycho, moi-même, aux guitares.

  • Quel est votre style de metal et où tirez-vous vos inspirations ?

Notre style s'oriente vers le DSBM (Depressive Suicidal Black Metal), sans pour autant s'en limiter. La musique que nous jouons se veut froide et mélancolique. C'est une des caractéristiques principale, mais on ne cherche pas à reproduire ce que font les autres groupes officiant dans ce style. On peut donc retrouver des influences venant de divers horizons. Chaque membre apporte sa touche personnelle et ses propres inspirations.

  • Avant ce premier album, avez-vous fait un premier opus ?

En tout, nous avons déjà sorti deux démos. La première, "les tourments de l'âme", est sortie début 2011. Dans un premier temps, en CD-r autoproduit, puis rééditer quelques mois plus tard en version K7, sur le label D.U.K.E. "Au crépuscule d'une vie", notre seconde démo, est sortie en CD, en mars 2013 chez Mortis Humanae Productions. Un split-CD avec le groupe Sombre Croisade est également sorti sur ce même label en 2012 ainsi qu'en K7 chez D.U.K.E. dans la foulée.

  • Avez-vous fait déjà quelques bonnes scènes ?
Nous avons ouvert pour Nocturnal Depression en janvier 2012, aux côtés de P.H.T.O. et de Helegion à la péniche Igelrock de Valenciennes, dans le nord de la France. C'était la première fois que nous jouions sur scène et notre seule et unique fois à ce jour.
  • Quelques mots sur votre label...

Le label qui a sorti notre album, "Les larmes du passé", est un petit label indépendant du nom de WinterWolf Records. Il est surtout spécialisé dans le Black Métal ambiant, dépressif et atmosphérique...

  • Pour terminer, le mot de la fin...

Merci à l'équipe d'Onyx Metal d'avoir bien voulu nous accorder cette interview. On remercie également tous ceux qui nous suivent et nous soutiennent. Et on espère vraiment pouvoir se produire sur scène très prochainement, afin de présenter au public notre album.

Psycho

 

Translate

244 hits