MOTHER’S FINEST au New Morning en 2015

Parmi les nombreux événements de ce mois de mars, si il y en a un que nous ne voulions pas manquer, c'est bien celui de la venue de Mother's Finest en concert au New Morning le 27 mars 2015.

Le groupe originaire des Etats-Unis s'est formé au début des années 70, pour nous proposer un mélange détonnant de funk et de hard rock emmené par le duo mixte au chant, JoyceBaby Jean” Kennedy et Glenn Murdok.

12 ans après leur dernier passage en France, c'est dans la salle parisienne du New Morning qu'aura lieu le seul concert hexagonal, lors de cette tournée européenne afin de promouvoir l'album “Goody 2 Shoes & The Filthy Beasts”.

Mother's Finest La scène, occupée par les 4 musiciens et 2 chanteurs (euses) parait bien étroite, mais il en faut plus pour décourager Joyce Kennedy, toujours en mouvement, vêtue d'une tenue moulante du plus bel effet. Le puissant “Funk-A-Wild” débute le set de la plus belle des manières, faisant parler la puissance d'entrée de jeu. L'enchainement avec “Burning Love” sorti en 1977 est remarquable. Les parties vocales sont distillées avec une cohésion sans faille et la complémentarité de Joyce et Glenn “Doc” Murdoc bonifie chaque titre, en y apportant cette originalité qui est la marque de fabrique du groupe. mother finest L'énergie sera maximale pendant toute la durée du set, chacun se donnant à fond, sans même un temps mort lors des transitions. Sur “Truth'll Set You Free”, Glenn assure le chant principal avec brio, pendant que Wizzard, le bassiste d'origine, fait claquer sa 4 cordes à en faire vibrer les murs du New Morning. Egalement présent depuis la création du groupe, Gary “Mose Mo” Moore se déchaine lors de solos endiablés, parfois saturés à l'extrême ! Nous avons quitté les sphères de la fusion pour atteindre les sommets du hard rock ! La comparaison est inévitable lorsque sont envoyés les titres du “live 1979”, ayant vu le groupe cette même année. Avec “Can't Fight The Feeling”, “Baby Love”, “Mickey's Monkey” et “Don't Wanna Come Back”, ce sont les classiques de Mother's Finest qui vont faire monter le show en puissance. Le fait qu'un second guitariste ait pris la place du clavier n'y est sans doute pas étranger. mother finestC'est l'heure de présenter le nouvel album “Goody 2 Shoes & The Filthy Beasts” dont seront extrait 4 titres, qui à n'en pas douter, deviendront incontournables. “Cling To The Cross” possède un groove imparable, suivi de “Take Control” magnifiquement chanté par Glenn Murdock. Joyce toujours souriante communique devant une audience conquise: «vous êtes heureux ?» Avant d'envoyer l'énergique “Shut Up”. La voix de Joyce nous fera vibrer sur “Strawberry Fields Forever” des Beatles, simplement accompagnée d'une guitare. Quel contraste quand le gros riff de “Baby Love” fait monter la température dans le public, suivi par “She's Ready” ou le son distordu des six cordes prendra le dessus. Il est temps pour Moses Mo de faire étalage de sa technique lors d'un solo tout en finesse, parfaitement maitrisé. Positionné au milieu de la scène, il n'hésite pas à solliciter les réactions des premiers rangs, quasiment au contact du guitariste. Notre guitare-héros du jour fait le show, finissant même allongé sur le sol, après quelques minutes d'une belle démonstration. C'est le survitaminé “Piece Of The Rock” qui clôture le concert de fort belle manière, le groupe faisant encore preuve d'un dynamisme étonnant après une heure trente de scène. “Don't Wanna Come Back” en rappel donnera l'occasion à Wizzard de s'exprimer à son tour. Il ne se ménage pas, martelant sa basse, claquant les cordes avec un groove monstrueux qui n'appartient qu'à lui, sans oublier les effets sonores subtilement travaillés. Le second et dernier rappel sera un nouvel extrait de l'album sur le point de sortir. Dans la lignée du pur hard rock, “So Badd” viendra prouver, que Mother's Finest a parfaitement sa place en 2015 parmi les plus grands représentants de ce style. L'évolution prise par le groupe va dans ce sens, laissant de côté les arrangements funky pour privilégier l'aspect plus direct du rock plus hard. 200 privilégiés ont ainsi pu découvrir ou redécouvrir ce groupe légendaire, dans une salle à taille humaine, l'idéal pour apprécier un concert marqué par la performance vocale de Joyce “Baby Jean” Kennedy, qui n'a rien à envier à une certaine Tina Turner.

  1. Funk-A-Wild
  2. Burning Love
  3. Truth'll Set You Free
  4. Can't Fight The Feeling
  5. Cling To The Cross
  6. Take Control
  7. Niggizz Can't Sing Rock-n-Roll
  8. Breaking Down the Wall
  9. Shut Up
  10. Strawberry Fields Forever (Beatles Cover)
  11. Baby Love
  12. She's Ready
  13. Mickey's Monkey
  14. Piece Of The Rock
  • Don't Wanna Come Back
  • Wyzard Bass Solo
  • My Badd
mother finestTranslate

145 hits