SNAKE PIT – NO CLASS – BLOODY ROSIE à l’Arcade

14 mars 2015 - De retour en Seine Maritime pour cette nouvelle date à Notre Dame de Gravenchon, avec une affiche 100% tribute. L'accueillante salle de l'Arcade va vibrer aux sons du big 3 avec Metallica, Motörhead et AC/DC repris par Snake Pit, No Class et Bloody Rosie.

Snake Pit

Ce sont les Rouennais de Snake Pit qui ont l'honneur d'inaugurer la soirée, devant un public qui commence à arriver en nombre.  L'énergie sera le maître-mot de l'ensemble du set, la quatuor redoublant d'efforts pour mettre une ambiance de feu. La set-list est d'une efficacité redoutable avec les brûlots que sont “Creeping Death” ou “Master Of Puppets”, sans oublier l'indispensable “Seek And Destroy”. Un temps mort évitable durant ce morceau fait sensiblement retomber la température, juste avant d'attaquer le final.

La voix manque de profondeur et parfois de justesse, mais il faut reconnaitre que cela n'est pas un mince affaire de s'attaquer au répertoire de James Hetfield and Co.

Voilà un cover qui, malgré sa jeunesse, possède un bon potentiel, mais qui doit travailler afin de gommer les imprécisions et gagner en cohésion.

  1. Exstasy Of Gold
  2. Creeping Death
  3. The Four Horsemen
  4. Fuel
  5. Master Of Puppets
  6. For Whom The Bell Tolls
  7. Seek And Destroy
  8. Orion

No Class

Le backdrop géant de No Class est en place et voilà notre trio venu d'Angers prêt à en découdre. Tout de suite on s'aperçoit que la qualité du son est montée d'un cran, parfaitement dosée entre puissance et clarté. Phil assure parfaitement en faisant claquer sa Rickenbacker, à la manière du légendaire Lemmy sur son modèle de basse préféré. la similitude ne s'arrête pas là, la voix se rapprochant vraiment de l'originale, avec ce côté éraillé et caverneux à souhait.

Les brûlots s'enchainent devant une fosse bien garnie, qui apprécie la puissance des titres couvrant toutes les périodes de Motörhead.

Même si No Class ne s'est formé qu'en 2012, l'expérience est de mise, car nos 3 lascars ont déjà quelques dizaines d'années de scène derrière eux, lors de divers projets.

Fred martèle ses fûts énergiquement, sans faiblir tout au long du set, même si c'est un peu désordonné par moments.

La sirène retenti et c'est déjà le percutant “Bomber” qui nous explose à la face ! C'est de la dynamite qui nous est proposée ce soir, avant d'enchainer sur “The Hammer” et le mythique “Overkill” pour terminer une prestation de folie.

Un seul petit regret, celui de ne pas avoir eu “Killed By Death”, mais vu le nombres de titres cultes composés par les Anglais, les choix ne sont pas simples pour assurer seulement 45 minutes. Et c'est sûrement le meilleur tribute de Motörhead jamais vu et entendu à ce jour.

  1. Intro
  2. Metropolis
  3. Iron Fist
  4. Jailbait
  5. Love Me Like A Reptile
  6. I Got Mine
  7. Capricorn
  8. Ace Of Spades
  9. Fire Fire
  10. Speedfreak
  11. Bomber
  12. The Hammer
  13. Overkill

Bloody Rosie

Les Normands de Bloody Rosie investissent la scène pour nous balancer un set digne d'un ‹best-of› de nos Australiens préférés. Formés depuis 2 ans, ces cinq passionnés d'AC/DC ont décidé d'unir leur talent pour rendre hommage à ce groupe légendaire.

La salle est maintenant bien remplie dès les premiers accord de “Hells Bells”, pour entamer le set de la plus belle des manières. Le son est excellent, ce qui sera le cas tout au long du concert, restituant parfaitement la succession des hymnes repris en cœur par un public survolté.

Visuellement, la mise en place est travaillée avec les mouvements synchronisés des deux guitaristes lors de “Shoot To Thrill” et “Shot Down In Flames”.

La précision des solos de Cyrille est remarquable, en plus de l'énergie déployée pour arpenter la scène de long en large, sautillant à la manière d'Angus.

Les accords de la guitare rythmique sont aussi bien en place, Simon distillant chaque riff de la façon la plus tranchante qui soit, démontrant une belle complémentarité avec les chorus.

La période Bon Scott est bien représentée avec huit titres: “The Jack”, “If You Want Blood”, “Hell Ain't A Bad Pace To Be”, “High Voltage”, “Sin City”, “Whole Lotta Rosie”, “T.N.T” et “Let There Be Rock”, soit la moitié du show.

La voix de Jeannot nous rappelle le chanteur original, avec quelques intonations empruntées à Brian Johnson. La puissance est de mise, notamment lorsqu'il joue avec le public sur “High Voltage”, montant dans les sphères les plus aigus lors d'un échange mémorable.

Toujours naturel pour communiquer avec une audience conquise, il poursuit sur sa lancée lors des transitions, «vous êtes la Bloody family» répète-t-il plusieurs fois !

Propulsés par une rythmique béton, les titres défilent avec une efficacité redoutable. L'apport de Lukas, intégré depuis quelques mois derrière les fûts est indéniable. Sa frappe précise propulse l'ensemble en donnant la percussion indispensable pour mettre en valeur ces brulots.

Thierry martèle sa basse énergiquement et sans faiblir, prenant les poses dont lui seul a le secret. Sa gestuelle ne passe pas inaperçue vu la taille du gaillard !

Le spectacle est de mise avec Cyrille qui multiplie les prouesses en battant les records de saut en hauteur. Notamment lors de “Thunderstruck” et “If You Want Blood”, il impressionne par sa capacité à bondir à chaque entame ou fin de morceau.

Quelques temps morts entre les titres feront retomber l'ambiance, mas c'est pour mieux repartir lors de l'inévitable et attendu rappel “Highway To Hell”. C'est de la pure folie sur scène, les deux groupes précédents ayant été invités à partager les chœurs lors du refrain, devant plus de 200 personnes conquises.

Bloody Rosie se démarque des nombreux autres tributes d'AC/DC, en évitant les artifices. On ne retrouve pas ici la cloche, les canons, ni la tenue légendaire d'Angus, car c'est la qualité et la précision d'interprétation qui prime, afin d'être le plus poche possible de l'original. Et de ce côté là, le pari est gagné ! Voilà un groupe à ne pas manquer s'il passe près de chez vous.

  1. Hells Bells
  2. Shoot To Thrill
  3. Touch Too Much
  4. Shot Down In Flames
  5. The Jack
  6. Thunderstruck
  7. If You Want Blood
  8. Hell Ain't A Bad Place To Be
  9. High Voltage
  10. Back in Black
  11. Sin City
  12. TNT
  13. Let There Be Rock
  14. You Shook Me All Night Long
  15. Whole Lotta Rosie
  16. Highway To Hell

Translate

512 hits