Archives par mot-clé : chronique

Interview de Butcher Babies, revue et corrigée

Les membres de  BUTCHER BABIES: Carla Harvey (chant), Henry Flury (guitare) et Heidi Shepherd (chant) qui, doit-on le rappeler ont passé au Hellfest 2015, ont donné dernièrement une interview.

Sur la description des BUTCHER BABIES:

Carla: «BUTCHER BABIES est un groupe de metal. Nous sommes très différents ‹ce n'est donc pas du metal ?›. Nous nous démarquons par le fait que nous ayons deux chanteuses ‹Ha c'est la première fois q'un groupe possède deux vocalistes ?› Et en plus nous juste un groupe de metal ‹ok ok nous l'avons bien compris› Nous ne voulons pas nous catégoriser comme certains, nous sommes juste un groupe de metal.» ‹le metal est visiblement pour Butcher Babies une poubelle musicale›. (suite…)

Translate

347 hits

Chroniqueurs… critiqués…

Logo Onyx MetalHa, cela semble bon qu'un chroniqueur soit sous les lumières de la critique. C'est en premier lieu la preuve qu'on s'intéresse à vous. Dans un second temps, cela annonce toujours que vous prenez de l'importance. Et bien il en va de même pur Onyx Metal Webzine qui retrouve petit à petit sa place sur la scène rock n' metal. Onyx Metal devient génant vis-à-vis de la “concurrence”. Et c'est tant mieux qu'on s'intéresse à nous car cela permet de faire d'avantage la promotion du monde merveilleux du metal qu'est notre passion première.

Thanks \n/

L’effet CRUCIFIED BARBARA

«J'entre et je claque la porte. On se les gèle. A l'horloge numérique il est à peine 6 heures du matin. Là une surprise m'attend, car d'un seul coup elle s'illumine, prête à m'attendre avec un ardent désir. Je me laisse tenter et je glisse mon objet fatidique dans sa fente... Et au bout de quelques secondes, tout de suite c'est l'apothéose !!! “I shell my kids for”  résonne dans ma caisse et j'en profite pour le lever le son, histoire de me réveiller d'avantage. C'est le putain de premier titre de l'album “IN THE RED” des Crucified Barbara

«Et bien quand on est à peine réveillé en montant dans la voiture qui va me mener 45 minutes après devant l'ordinateur de mon bureau, je dois dire que cette première song  avec le vocal des plus boostant de Mia Coldheart, ce timbre de voix semi-eraillé et plutôt bien burné pour une chanteuse, vous donne encore plus la pêche».

«Les autres titres de cet album avec la puissance du tempo de Nicki Wicked derrière sa batterie avec sa grasse et sa féminité, les claquements de la basse de Nicki Wicked amplifiant cette rythmique de percussions alliés aux bons riffs de Klara Force, vont me faire passer 45 km d'autoroute à vitesse grand ‹V› malgré que j'ai pris mon temps pour conduire. Décidément l'album “IN THE RED” de ces quatre Suédoises de Crucified Barbara ont passé trop vite sur la platine de ma radio, tout comme d'ailleurs les concerts du hard rock band... trop vite... et on ne peut qu'en redemander».

Un plus à cet album, les effets stéréophoniques que beaucoup oublie de nos jours... C'est bien agréable de fermer les yeux et de se croire au pied de la scène et entendre la basse à droite ou le riff de gratte sur la gauche. C'est un album par excellence, recommandé par ONYX METAL dont on le note dans son intégralité (sonore, rythmique, compositions et artwork compris) avec un 19/20... Stay Rock N' Metal, Girls !!!

  1. I sell my kids for
  2. Rock'n'Roll
  3. To kill a man
  4. Electric sky
  5. The ghost inside
  6. Don't call on me
  7. In the red
  8. Lunatic #1
  9. Shadows
  10. inders keepers
  11. Do you want me
  12. Follow the stea
Crucified Baraba
Album "In The Red" de Crucified Barbara

Translate

212 hits

Restons correct avant tout…

Welcome on Onyx MetalONYX METAL Webzine vous aide à promouvoir vos groupes et vos concerts. Nous essayons d'être un maximum réactif: donc généralement sitôt dit sitôt fait. Néanmoins nous avons eu l'occasion de faire la promotion d'un groupes. Celui-ci se plaint d'être ‹inondé› de news-letter où sont relatés ces promotions. Pensez-donc à lire un minimum ces news-letter si vous ne voulez pas rater votre promotion... où passez lire régulièrement nos chroniques.

(suite…)

‘Electrify’ by SIDEBURN

Flashback sur le dernier album de SIDEBURN
ELECTRIFY, le derier album de SIDEBURN

sudeburn-0322Nos rockers du groupe SIDEBURN ont sorti leur dernier album baptisé à juste titre “Electrify” en fin d'année 2013. En effet, à proprement parler, “Electrify” est l'album dont la rythmique et les riffs de gratte sont branchés sur du 380 volts tri-phasé. Les tempo d'enfer s'enchainent les uns derrière les autres sur les onze titres que composent la galette, toutes les songs sont toutes aussi bonnes... rien est à jeter !

C'est un album où toute l'instrumentalisation fait un mixe remarquable, un bon vieux rock n' roll revisité et boosté, le tout maîtrisé par l'excellent vocal de Roland Pierrehumbert. On retrouve dans “Electrify” les nombreuses influences de SIDEBURN (AC/DC, Airbourne, Judas Priest...). Tous les zikos, que cela soit Mike Riffart et Lawrence Lina (en lead guitare), Nick Thornton (à la basse) ou Lionel Blanc aux percussions, laissent sur cet album leurs empreintes génétiques: la véritable molécule Sideburn. Si Onyx Metal devait mettre une note à cet album, on pourrait se permettre de mettre un ...21/20 !

L'enregistrement s'est effectuée au Nicehill Studio & Newside Studio, produit par Sideburn puis mixé  et masterisé par Beau Hill.

  1. Bite the bullet
  2. Devil may care
  3. Bad boys, bad girls, rock'n'roll
  4. Black Powder
  5. Frontline
  6. Never get down
  7. Mr. Clean
  8. Shady Katy
  9. Travellin' man
  10. Bad reputation
  11. Destination nowhere
Bonus uniquement valable sur la version CD
  • Lazy Daisy Live
  • Never kill the chicken Live
  • Rockstar

Translate

166 hits

GOJIRA… la météorite pur métal !!!

Vendredi 4 mai 2012 -  GOJIRA est en concert au Splendid de Lille... un énorme concert nous attend en perspective. C'est aux alentours de 20 h 20 que le groupe d'ouverture, en l'occurrence HEADCHARGER monte sur scène...

Public de Gojira Au Splendid

HEADCHARGER

C'est un groupe de métal bien connu de la scène. Signé sous le label XIII BIS RECORDS, nos cinq zikos ne sont visiblement pas des enfants de choeurs. Le métal band qui vogue entre  le hardcore et le rock n' metal, possède donc une sonorité lourde, puissante mais aérée tout à la fois. En effet, SEB pour la partie vocale jongle d'une texture de voix flexible, se permettant de passer dans différents registres et posant ainsi sa petite touche "made by Headcharger" à ce concert. Le public apprécie grandement. Les acclamations fusent. Il est certain que Babz et Antony pour la partie guitare, Rom à la basse et Gai à la batterie sont également plongés à fond dans ce trip d'enfer. C'est assurément un très bon groupe qui possède déjà une énorme notoriété.

GOJIRA

Gojira eu SPlendid de Lille en 2012Haaaaaaa Gojiraaaaaaaaaaaaaaaaa !!!!

Revoici enfin sur scène le principal groupe du métal français. Bien sûr ils n'étaient pas venus les "mains vides", "L'enfant Sauvage" était "of course" au rendez-vous. Une quinzaine d'années après la formation du band, on doit avoué que le groupe est, depuis quelques temps, arrivé au top-niveau de sa créativité. Le précédent album de 2008 "The Way Of All Flesh"  était déjà d'une conception innovatante inégalable et leur concert au Grand Mix nous restera à jamais dans nos mémoires. Mais ce soir, GOJIRA avait décidé de nous livrer sur un plateau en or massif un "Enfant Sauvage" des plus  délétères.

En effet, l'image d'ensemble de ce sublime concert nous restera dans notre imaginaire comme un véritable météorite de pure métal en fusion, tournoyant et virevoltant autour de notre planète Terre, créant ainsi une véritable onde de choc et emportant ainsi dans sa nébuleuse un public complètement en délire. Joe de par sa voix considérable de death metal, son frangin Mario avec sa rythmique de dingue, arc-bouté par la basse de Jean-Michel, le tout enrichi par la maitre-main Christian à la gratte, ont fait de ce concert un véritable carnage métallissime !!! GOJIRA avait de surcroit peaufiné non pas un superbe jeu scénique mais une véritable chorégraphie démentielle à en vous laisser sur le cul. Mais ce sont des admirables malades ces gars-là...

Joe a dédié la song "L'enfant Sauvage" à un certain "J.P" et après recherche d'information sur la toile, le regretté "JP" était membre de Cross 9.  Petite parenthèse, on va d'ailleurs noter, à cette occasion,  que la musique metal commence doucement à se démocratiser dans notre pays, notamment grâce à une chaine de télévision qui ose passer du rock n' metal et des groupes comme Headcharger notamment : donc un petit clin d'oeil ici à L'ENORME TV !!!

Nous allons clore ici ce résumé de cet excellentissime concert de GOJIRA, non moins sans rappeler au passage que se fut un réel plaisir également de voir descendre dans la fosse des photographes, derrière les crash-barrières, nos valeureux zikos qui ont tenu à remercier leur très nombreux public (salle comble au Splendid) par des poignées de mains tendues ou accolades généreuses à leurs fans, et là nous disons : "Chapeau bas les artistes" et revenez plus souvent nous donner d'une telle tuerie, car cela sera pour nous toujours un énorme plaisir... A voir les autres dates de la tournée de GOJIRA !!!

La set-list du concert de GOJIRA :

  1. Space time
  2. Clone
  3. Backbone
  4. Remembrance
  5. Flying
  6. Heaviest
  7. Tron
  8. Wisdom Comes
  9. Oroborus
  10. L'Enfant Sauvage
  11. Toxic
  12. Vacuity
  13. Ocean
  14. Where Dragons...

Translate

315 hits

Live Southern Rock de Douai: cela vaut le détour !

Ambiance de dingue

avec Rosie Never Stops

Association "Live Southern Rock"

ONYX METAL a découvert en ce vendredi 13 avril 2012 un excellent concept de programmation de concert rock n' roll : le LIVE SOUTHERN ROCK. C'est avant tout une association de deux potes aimant le bon rock et les Harley-Davidson. Nos amis organisent une fois par mois dans la salle de l'Elysée de Douai la production de concerts. On ne peut donc que les encourager et les remercier avant toute chose d'une telle initiative !

Et pour notre découverte, nous avons croisé pour l'occasion  des groupes tribute, THE HELL PATROL (Judas Priest) et ROSIE NEVER STOPS (AC/DC). Les balances se terminent à notre arrivée. Et puis une trentaine de minutes se passant avant de partir à l'exploration du premier groupe qui ne nous est pas tout à fait inconnu...

THE HELL PATROL

A la montée sur scène, les membres du groupe ne nous paraissaient donc pas tout à fait étrangers. Effectivement, il faut savoir que THE HELL PATROL s’est formé autour des musiciens de Burden Of Flesh,  groupe que nous avions croisé au PPM Fest en 2010. On a donc retrouvé ces détonants zikos sous un autre angle de registre dans la mesure qu'ils reprenaient la discographie du mythique band JUDAS PRIEST.

Jean-Yves (batteur de Burden of  Flesh) a donc troqué sa batterie afin d'assurer la partie vocale. Arrivé sur scène avec casquette et long manteau de cuir, à la Judas Priest, Jean-Yves possède un bon timbre vocal ainsi que la puissance qui en découle. Le set joué ce soir sera donc un régal pour nos ouïes. Car accompagné par l'époustouflant Guy à la basse (un zikos  qui possède une patate d'enfer), de Ralph  et Fred  pour la partie guitare, aux riffs énergiques, sans oublier le batteur dont nous ne possédons pas le patronyme, le line-up n'a présenté aucun signe de faiblesse : bien au contraire. Ils ont su chauffer la salle, chose toujours délicate, avec leurs reprises rondement menées... on aime tout simplement. "Thanks guys".

ROSIE NEVER STOP

Christophe, le délirant chanteur de ROSIE NEVER STOPSCela faisait deux années que nous n'avions pas croisé nos amis de ROSIE NEVER STOP. Et bien entendu, c'était un plaisir de les redécouvrir. Ce groupe est toujours aussi solide comme le "rock". En commençant avec Seb derrière son imposante basse (à moins que cela ne soit un effet d'optique - lol), Olive en guitare de tête (toujours façon très AC/DC), le bienveillant Mario à la gratte rythmique, Stephan à la batterie et l'incontournable Christophe pour la partie vocale.

Dans le cas présent, le mot "incontournable" est très réaliste. Car Christophe que l'on peut aisément surnommer "Monsieur 10.000 volts" est partout à la fois, sur scène et dans la salle, aux pieds des femmes et fans ou encore monté sur une table, le tout en une fraction de seconde,  avec sa puissante voix, a su mettre le boxon encore une fois pour en faire un concert de ouf !!! En effet, complètement délirants, Christophe et ses comparses ont donné un show où tous les spectateurs étaient à l'unanimité ravis d'avoir assisté à un chahut mémorable. Christophe étant à mi-temps dans la salle en train de chanter ou d'animer la galerie, était véritablement tenu en laisse par le fil de son micro.

Nous avons eu le plaisir de découvrir un duo avec Chris, chanteur du groupe Wildboars, quel bonheur ! Donc toutes les songs jouées en cette soirée étaient des plus extraordinaires. Il est vrai que ROSIE NEVER STOPS ne sont pas des enfants de choeur et sont de véritables pro en la matière. C'est un régal aussi bien auditif que oculaire d'assister à un show de ce merveilleux tribute de AC/DC... tant pis pour celles et ceux qui n'ont pas voulu se déplacer ; quoi que la salle était très bien remplie, il aurait fallu écarter les murs. "Chapeau bas les artistes et un grand merci à vous pour ce mémorable moment de bon rock n' rolllllllll".

 Translate

266 hits