Archives par mot-clé : Infinite Translation

Primeur avant le Hellfest 2014, Sepultura à Lille

Infinite TranslationL'emblématique groupe brésilien de thrash death groove metal SEPULTURA était attendu de pieds fermes par ses fans à l'Aéronef de Lille ce mardi 17 juin 2014.

Pour l'occasion ce sont deux groupes d'ouverture qui eurent la charge de chauffer la salle. Le premier, Infinite Translation: groupe de metal de Lille composé de Max Maniac au chant et guitare, de Gui Haunting à la guitare, de Jon Whiplash à la basse et de Fishkiller à la batterie. Le band était venu avant pour faire du bruit... beaucoup de bruit.

Le second, les W.I.L.D, découvert en 2009/2010 et appelé Wild Karnivor à l'époque, est un groupe death metal originaire de Lille. Le line-up est composé de Jérôme pour la puissante partie vocale mais également à la guitare acoustique, de Eddy à la batterie, de Thomas à la basse e de Fred à la guitare. Le band nous a produit un jeu de scène et une rythmique bien musclés. Néanmoins les W.I.L.D ne semblent pas s'être renouvelés en terme de musicalité. On les a retrouvé comme ils étaient il y a quatre années.

Enfin, vient le groupe pour lequel les fans avaient fait le déplacement: SEPULTURA. Rappelons que le groupe s'est créé en 1984 par Max et Igor Cavalera dans une situation de répression policière marquant la fin de la dictature militaire, le metal band  s'est fait connaitre sur la scène internationale avec une rythmique  proche du thrash metal, participant ainsi à la popularisation de ce style.

Aujourd'hui le line-up a changé depuis le départ de Max Cavalera et le line-up est quasi entièrement changé outre Paulo Jr à la basse. La voix de Derrick Green (seul membre non brésilien) donne aujourd'hui une nouvelle âme à Sepultura et le batteur n'a pas plus de 22 ans avec une patate d'enfer.

Gros concert donc pour Sepultura à l'Aéronef de Lille, orienté hardcore:  les fans étaient au rendez-vous malgré quelques problématiques actuelles (grève des transports, Mondial 2014 ou encore veille des départs pour le... Hellfest).

D'autres photographies du concert de Sepultura sur le site de notre partenaire-photos.

Translate

201 hits

The Bestial Thrash Attack

Samedi 27 février 2010 - Onyx Metal était présent au Bestial Thrash Attack à la Boite à Musique de Wattrelos, sympathique salle de concert. Avec un titre de soirée très prometteur, nous attendions tout de la tête d'affiche, le groupe anglais "AFTER ALL". Néanmoins, c'est l'outsider "RESISTANCE" qui, visiblement, a eu plus d'impact toutefois devant un public peu nombreux. Quant au band d'ouverture, "INFINITE TRANSLATION" nous en ferons objectivement abstraction car le line-up était loin d'être au complet. A noter que parmi les zikos un grateux des plus phénoménales  nous a cloué de par sa dextérité thrash metallienne... Nous nous promettons de revoir ce dernier groupe ultérieurement.

RESISTANCE

Groupe originaire de Strasbourg, notre quatuor, (Joël à la guitare, Florian à la basse, Marti à la batterie, Nathaniel en vocal) avait fait le déplacement pour une soirée très thrash. Sur une rythmique bien soutenue, Nathaniel booste ce metal band d'une voix puissante aux intonations variées, parfois heavy. Que cela soit Florian ou Joël, les gratteux ne sont pas en reste et possèdent un trépidant jeu scénique: ils aiment aller au contact de leur public. Sur cette photo, on voit une main sortir de la pénombre pour atteindre la guitare: original !!!

RESISTANCE était visiblement venu avec son public de fans et de connaisseurs. Les songs étaient allègrement reprises en coeur; les headbanggings se faisaient admirer; un slameur a même oser se jeter dans la foule... Bref, que du bonheur !

AFTER ALL

Groupe étranger qui composa sa première galette en 1995, il est composé de Sammy Peleman (voix), de Dries Van Damme et Christophe Depree (guitares), de Frederik Vanmassenhove (basse) et de Kevin Strubbe (batterie). Le band ont orienté leur dernier album "CULT OF SIN" (sorti en 2009) vers un thrash/metal assez musclé, parfois mélodique, parfois anarchique. La voix de Sammy est claire et musclée avec des pointes de heavy.

Il est à noter que le groupe, dans son ensemble, ne dégage pas assez de charisme. Leur scénique parait un peu léger, un peu fade. Et cela laisse retomber une certaine effervescence de la part du public. Le niveau de la batterie était quelque peu réglé trop fort: nous avions l'impression parfois d'entendre un vieux moteur diesel qui avait des ratés... dommage. Cela aurait pu être une bonne prestation mais la ferveur n'y était pas.

Translate

203 hits